Observation de la croûte, de la surface et des ressources de la terre et des planètes

EUTES1B3
Semestre impair

Mary-Alix KACZMAREK
mary-alix.kaczmarek@get.omp.eu
05 61 33 25 99

Pierre-Yves MESLIN
pmeslin@irap.omp.eu
05 61 55 66 72

différenciation planétaire | croûtes planétaires | réservoirs géochimiques | géodynamique interne des planètes | évolution des surfaces planétaires | altération | évolution climatique | observations multi-échelles

Objectifs d’apprentissage

L’exploration de la surface des croûtes planétaires combine aujourd’hui une diversité d’observations à échelle globale ou régionale, grâce aux observations satellite ou aéroportées, qui permettent d’obtenir des données de composition chimique, minéralogique et des données géophysiques (topographie, champ gravitationnel, sismicité, etc.). Cette approche à grande échelle est complétée par des observations à échelle locale et à échelles macro- et microscopique (analyses d’échantillons en laboratoire ou à distance grâce à des robots).

Dans le cadre de cette UE, nous discuterons de la façon par laquelle cette variété d’observations des croûtes et surfaces planétaires désormais disponibles peut être intégrée pour répondre à des questions fondamentales sur l’évolution des planètes, telles que leur différentiation, la formation de leur croûte, leur évolution climatique, l’altération de leur croûte, l’évolution de leurs paysages, l’estimation de leurs ressources.

Prérequis

Connaissances (même de bas niveau) sur la formation de la Terre, la tectonique des plaques, et la composition des croûtes terrestres (continentale et océanique).

Description synthétique des enseignements

Cette UE débutera par une introduction générale sur l’accrétion et la formation des planètes telluriques. Elle sera ensuite articulée autour de quatre grands thèmes scientifiques que nous aborderons avec les connaissances actuelles, en utilisant une approche multi-disciplinaire combinant interprétation de données géophysiques, pétrologiques, géochimiques, minéralogiques, géomorphologiques, atmosphériques, etc.

Les planètes les plus connues car les plus étudiées sont la Terre et Mars. Par conséquent elles sont des cibles prioritaires pour cette UE, bien que d’autres planètes et la Lune puissent être évoquées.

Rechercher